FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE
PENSÉE DE LA SEMAINE

« L'homme courageux surmonte la peur en la provoquant chez les autres. »


Julien Freund,Qu'est-ce que la politique
FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE

Forum ivoirien dédié aux sujets de philosophie

Le dynamisme interne de ce forum nécessite que vous y postiez des messages. Ne manquez pas de le faire au quotidien. Merci !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La question de l'Etat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La question de l'Etat le Mer 28 Oct - 9:38

ledozo

avatar
Admin
L'Etat est-il un mal nécessaire?


Pourriez vous m'aidez dans la résolution de ce sujet à nous donné par notre professeur de philosophie.

Cette demande est un modèle qui devra vous inspirez lorsque vous voudriez vous faire aider sur un sujet de classe.

Quand à la résolution du sujet lui même, je vous laisse le grand soin de l'ébaucher.


_________________
Seule la doze paie !
http://philobacivoire.000webhostapp.com

2 Re: La question de l'Etat le Sam 28 Nov - 12:12

Abdel Sarkozy

avatar
SUJET: L'État est-il un mal nécessaire?


Comment comprendre qu'une communauté qui fut instituée pour garantir la sécurité de tous et l'épanouissement de chacun puisse être accusée de tous les maux de la société?

  • L'Etat, c'est le mal!

_ << L'État est la seule communauté humaine qui revendique avec succès pour son propre compte le monopole de la violence légitime. >>. Définissant ici l'État en sociologue Max Weber (1864-1920), sociologue allemand, montre que, s'il peut y avoir un "droit" a la violence, c'est seul l'État qui peut en être le dépositaire.

_ Le philosophe du "marteau", Friedrich Nietzsche (1844-1900) a lui aussi fustigé l'État dans ses thèses. Pour Nietzsche, en plus d'être "un monstre froid qui ment froidement", l'État est le cimetière des libertés individuelles. En effet, Nietzsche affirme que l'État, dans son souci d'assurer une pseudo égalité a tous, empêche les plus vigoureux, les plus entreprenants de s'épanouir car, l'État fait la politique des faibles, des fainéants. Elle fait la promotion de la médiocratie et empêche l'homme d'atteindre le Surhomme.

_ Aussi, Louis Althusser (1918-1990) en bon marxiste n'est pas resté docile envers l'État. L'État, selon lui, a crée des appareils idéologiques et répressifs dans le but de toujours consolider son pouvoir sur l'étendue de la société. Les appareils répressifs de l'État (A.R.E.)sont l'armée, la police, tout ce qui a attrait a l'application de la force. Les appareils idéologiques de l'État sont les plus nombreux mais l'on peut citer: l'école, la presse écrite et audiovisuelle, etc.

_ C'est pour toute ces raisons que Karl Marx (1818-1883) et a sa suite les anarchistes comme Max Stirner (1806-1856) vont souhaiter la disparition de l'État, sa mort progressive par tous les moyens, même au prix de la violence et de la guerre.

_ << L'État implique la limitation du moi, ma mutilation et mon esclavage. >> cf, Max Stirner.

_ Stirner constate que la naissance de l'État correspond aux malheurs de l'homme en société car l'État brise toutes initiatives et capacités individuelles: << Quiconque veut-être soi-même est l'adversaire de l'État! L'État ne l'utilise pas, il ne lui accorde aucun titre, aucun emploi, aucune commission. >>.

_ L'État n'est jamais neutre, il n'est pas impartial car il prend toujours la coloration d'une classe, la classe dominante: la bourgeoisie. La société divisée en deux classes, la bourgeoisie et le prolétariat, la classe prolétaire les plus nombreux et les plus pauvres, sont surexploités par la classe bourgeoise qui, grâce a l'aide de l'État, amasse l'économie, la force de travail de toute la classe prolétarienne sans une juste compensation. Telle est, la conception marxienne de l'État.

_ Des lors la disparition de l'État est la bienvenue pour que l'homme, déjà suffisamment mature, puisse vivre en toute égalité de justice et de liberté. Une société ou l'homme sera vraiment épanouit et ou adviendra le communisme, le socialisme: une société sans classe antagoniste, une société ou le juste est le socle et la boussole de tout développement.

  • L'État est la presence du divin sur terre, ou la liberté humaine trouve tout son sens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum