FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE
PENSÉE DE LA SEMAINE

« L'homme courageux surmonte la peur en la provoquant chez les autres. »


Julien Freund,Qu'est-ce que la politique
FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE

Forum ivoirien dédié aux sujets de philosophie

Le dynamisme interne de ce forum nécessite que vous y postiez des messages. Ne manquez pas de le faire au quotidien. Merci !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La question de l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La question de l'autre le Ven 30 Oct - 10:56

ledozo


Admin
Comment penser la question de l'autre?


"L'enfer c'est les autres."Qu'en pensez vous?


Ce sujet, nous à été donné en devoir par notre professeur, mais je ne sais comment l'appréhender. Pourriez vous m'aidez en me donnant quelques pistes à ce propos?

Ceci est un modèle qui pourrais être utilisé lorsque amis Dozos et Dozotes, vous serez dans le besoin de vous faire aider; donc n'hésiter pas à vous en servir.

Quand à la résolution effective du sujet, il convient de noter d'abord que cette assertion est de Jean Paul Sartre et qu'il n'est pas exagérer de la professer dans la mesure ou l'autre se révèle en bien des cas,un obstacle à notre épanouissement. Toutefois, il convient de reconnaître aussi que l'autre peut s'avérer être un élément indispensable à notre bien être, du simple fait que l'homme est un "animal politique" selon l'expression aristotélicienne, pour dire simplement que l'homme est un être dont l'existence se déroule en société.

Je clos partiellement mon propos ici, en attendant que le débat soit relancé.



Dernière édition par ledozo le Mar 1 Déc - 3:37, édité 1 fois


_________________
Seule la doze paie !
http://ledozophilosophique.netne.net

2 Re: La question de l'autre le Lun 30 Nov - 14:10

Abdel Sarkozy


SUJET: "L'enfer c'est les autres."Qu'en pensez vous?


  • "Si l'enfer, c'est les autres, alors le paradis, c'est leur absence".

_ A ce propos, écoutons le philosophe français Raphael Enthoven (9 Nov. 1975, agrégé de Philosophie, a l'université Lyon-III) qui dans cet extrait de son article: "Sens et vie: la Solitude", paru sur son site "Philomag.com", dit de la solitude qu'elle est une véritable carthasis:
<< Le solitaire véritable n'est pas un reclus que mortifie sa condition mais un amoureux satisfait d'aimer, qui, faisant son deuil de la mort elle-même, bénit la chance de vivre loin des regards, et donc près du ciel. Si l'enfer, c'est les autres, alors le paradis, c'est leur absence.
En passant de la douleur à la candeur, la solitude maintient le monde à l'état d'énigme pour une conscience affranchie du besoin de séduire. Débarrassé du regard et des jugements qui l'accompagnent, le solitaire se donne les moyens de ne pas haïr ni de regretter, mais de comprendre et de s'étonner, par-delà bien et mal. >>
.
_ Cette éloge a la solitude trouve tout son sens tant il est vrai que l'autre, mon semblable, constitue un danger pour ma survie, mon existence. Des lors, une "invitation" a la solitude est la bienvenue pour que l'homme puisse jouir de sa liberté véritablement et de son existence dans ce monde.
_ A l'état de nature selon Thomas Hobbes (1588-1679): "l'homme est un loup pour l'homme". L'homme vit dans la crainte de l'autre, il cherche à se protéger en jugeant sans preuves, en ayant des aprioris sur l'autre. D'ailleurs avant Hobbes, Nicholas Machiavel (1469-1527), dans son oeuvre le Prince disait ceci: << Qui veut faire profession d'homme de bien ne peut empêcher sa perte parmi tant d'autres qui ne sont pas bien. >>. En effet pour lui, les hommes ne méritent pas qu'on leur fasse du bien, qu'on soit tendre avec eux car leurs penchants sont plutôt portés vers le mal.
Des lors, l'on peut affirmer avec Jean Paul Sartre (1905-1980) que l'autre représente un enfer pour moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum