FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE
PENSÉE DE LA SEMAINE

« L'homme courageux surmonte la peur en la provoquant chez les autres. »


Julien Freund,Qu'est-ce que la politique
FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE

Forum ivoirien dédié aux sujets de philosophie

Le dynamisme interne de ce forum nécessite que vous y postiez des messages. Ne manquez pas de le faire au quotidien. Merci !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

A propos de la pratique religieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 A propos de la pratique religieuse le Dim 15 Nov - 3:29

meta


Si la religion est l'objet de critiques les plus acerbes ,c'est parce qu'elle a été détournée de sa véritable destination.
La pratique religieuse étant biaisée par des imposteurs profitant du désespoir et de l'ignorance des peuples.Les critiques de certains philosophes trouvent donc leur justification.Celles-ci,en mon sens,portent sur cette pratique et non sur l'en-soi même de la religion.Il nous faut de ce fait lui donner une nouvelle orientation en commençant par purifier l'entendement humain.

2 Beau discour le Jeu 17 Déc - 4:20

kayd


Comment doit on s'y prendre pour purifier l'entendement humain?

Abdel Sarkozy


Ce n'est parce que la religion semble être détournée de son véritable sens que nombres de philosophes la critique, mais c'est parce que l'essence de la religion est chimérique pour certains, et pour d'autres, la religion ne correspond plus aux besoins de l'homme.
En effet, pour Thomas Hobbes par exemple, la religion veut tenir la promesse de rendre l'homme heureux dans sa vie terrestre et céleste. Or, la religion ne l'a jamais fait, du moins, elle n'a pas pu rendre l'homme heureux dans sa vie terrestre. Pour sa vie céleste, vue que personne n'a, de manière empirico-logique fait l'expérience de l'après mort, il est difficile de pouvoir affirmer que l'homme y est heureux. Par contre, c'est l'homme lui-même, qui par sa capacité de réflexion due aux nombreuses péripéties et énigmes que lui posait la nature, c'est l'homme qui s'est forgé un mental de gagnant dans le but de dompter la nature et de se rendre comme maitre et possesseur des choses par la science. La science obtient donc ce que la religion veut mais ne peut tenir, c'est a dire le bonheur de l'homme.
Tout ce que l'homme a obtenu est due a son travail car comme l'a si bien compris Karl Marx, ce sont les conditions de vies existentielles des hommes qui conditionnent leurs consciences. Des lors, qu'a fait la religion dans tout cet "abattage" intellectuel? Puisqu'elle ne peut plus se permettre de faire espérer l'homme car ce dernier a compris qu'il ne devrait pas attendre un quelconque "Messie" venu le sauver et le rendre heureux, il faut que la religion disparaisse comme l'affirmait Auguste Comte car la religion appartient a une époque ou les hommes ne pouvaient véritablement penser par eux-mêmes.
Encore, la critique des philosophes a l'endroit de la religion ne se base pas seulement sur le fait religieux. Comme nous l'avons dit plus haut, elle porte sur l'essence même de la religion et mieux, elle porte sur l'idée de Dieu, notamment du Christianisme. Beaucoup d'erreurs ont été décelée dans le livre saint qu'est La Bible, a telle enseigne que en 1964, le Saint Siège du Vatican a publiquement présenté ses excuses pour les "fautes" commises dans certains passages, due a la marque...de l'homme. L'humain n'étant pas parfait, certains passages ont été grossièrement faussé car l'on ne peut imputer la faute a Dieu vu qu'il est la somme de la perfection, comme le disent les religieux. Des lors, certains philosophes vont se poser la question de savoir: pourquoi prier un Dieu, le louer et l'adorer alors que le message qu'il tente de nous faire parvenir est non-seulement truffé de fautes et d'erreurs et en plus même lorsque l'on veut essayer de comprendre et de percer le mystère divin, les religieux nous disent que l'esprit humain est trop petit pour comprendre certains "codes" bibliques? Alors, la Bible, a t'elle été écrit pour des extras terrestres? Si non, quand l'homme le comprendra t'il s'il n'a pas assez compris?
Pour Sartre, des que Dieu dit-on, nous a crée libres, nous avons cessez de lui appartenir car il n'y a rien dans la vie de tous les jours qui prouvent sa présence. Soit Dieu n'est pas puissant, ou il n'est pas présent et tous les superlatifs qu'on lui accorde sont au fait des idées de l'homme. L'homme en effet dans son inconscient le plus profond rêve de toujours vivre, même après la mort. Des lors explorer un champ d'étude qu'est l'idée de Dieu est la bienvenue puisqu'il peut (!!!) vivre une autre vie après la mort (sic).

kayd


M. Sarkozy vous ne répondez pas à ma question, aussi après avoir récité toute votre documentation sur le sujet je n'arrive pas a saisir votre position,vous ne faites que donner des raisons dont les sources sont douteuses pour moi. Je vous invite donc à donner votre point de vu en tant que philosophe.

Abdel Sarkozy


Lisez bien mon devoir je ne vous répondais pas et eviter de dire le nom des postants si vous voulez parler. Dites plutôt: "Excusez je ne retrouve pas un brin de réponse a ma question posée dans votre exposée". Cela fait plus sérieux et plus professionnel. Pour votre question, je ne l'ai point répondu je m'attelai plutôt a répondre que ce n'est pas parce que la religion semble être détournée de son véritable sens que nombres de philosophes la critique, mais c'est parce que l'essence de la religion est chimérique pour certains, et pour d'autres, la religion ne correspond plus aux besoins de l'homme. Relisez bien mon devoir avant d'avoir des préjugés. Et puis, les sources citées dans tout le devoir ne sont point douteuses, si vous affirmez qu'elles sont douteuses c'est que vous avez certainement la vraie source ou vous l'avez vu quelque part, donc j'attend le branle. Je respecte trop l'audimat du Dozo pour injecter de l'intox dans mon travail a moins que vous ne doutiez de ma culture? Aussi, je vous redemande de bien relire le devoir.

ledozo


Admin
ACTE DE MODÉRATION

Je crois qu'il faut éviter de s'emballer dans les débats et surtout ne pas franchir le pas des propos malveillant. je m'adresse particulièrement aux deux intervenants précédents. Je pense qu'il est judicieux de répondre aux questions posées ou de s'inscrire dans le sillage du sujet traité ou à défaut créer un nouveau sujet quand son intervention diffère du contexte de celles qui précède et surtout évitons les propos agressif.
J'ose espérer que ces propositions attirerons votre attention car il est impérieux de maintenir un espace conviviale et hautement réflexif sur le forum. Merci.


_________________
Seule la doze paie !
http://ledozophilosophique.netne.net

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum