FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE
PENSÉE DE LA SEMAINE

« L'homme courageux surmonte la peur en la provoquant chez les autres. »


Julien Freund,Qu'est-ce que la politique
FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE

Forum ivoirien dédié aux sujets de philosophie

Le dynamisme interne de ce forum nécessite que vous y postiez des messages. Ne manquez pas de le faire au quotidien. Merci !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Locke et la philosophie de l'effort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Locke et la philosophie de l'effort le Mer 16 Déc - 13:33

ledozo


Admin
LE TRAVAIL COMME FONDEMENT DE LA PROPRIÉTÉ


Tout ce qu'un homme peut utiliser de manière à en tirer un avantage quelconque pour son existence sans gaspiller,voilà ce que son travail peut marquer du sceau de la propriété. Tout ce qui va au-delà, excède sa part et appartient à d'autres. Dieu n'a rien crée pour que l'homme le gaspille ou le détruise.

John LOCKE, Deuxième traité du gouvernement civil, Mayenne, Vrin,1977, p93.

Cette portion de texte est de John Locke, philosophe anglais du XVIIe siècles qu'on considère à bon droit comme étant le père du Libéralisme eu égard aux théories qu'il développe sur la hiérarchisation des pouvoir,la séparation du temporel et du spirituel, le droit de résistance et la propriété.

C'est justement la propriété qui nous interpelle en cet extrait du Second traité.Toutefois, avant de mener une analyse approfondie il convient de retenir que cet extrait peut être divisé en deux parties. La première qui soutient que la propriété doit être le résultat de l'effort et la seconde, le gaspillage doit être proscrit de l'usage des ressources à notre disposition.

Notre analyse aurait pu porter sur le dénouement historique de ces conseils lockien, mais nous pensons, qu'elle aurait été d'un bénéfice moindre. Raison pour laquelle nous opterons pour une analyse actuelle. Ce qui revient a chercher remède à la question suivante: Comment notre société actuelle, se doit d'appréhender la propriété et le gaspillage?

La réponse à cette question, Locke nous l'a donne sans coup férir, seule le travail et uniquement le travail doit mener à la propriété. De ce fait, toute propriété qui découlerais de quelques fourberies se doit d'être saisie et donnée à ses propriétaires réel. Or que constatons nous? Nombres de nos concitoyens ayant acquis des fonctions de responsabilité publique se livre à des détournement sans vergogne de denier publique au détriment de la communauté.De tels actes doivent êtes récompensés par des séjours dans des geôles. Vivement que viennent des réactions allant dans ce sens.

Aussi, il faut retenir que cette mal-acquisition de la propriété à pour corollaire de conduire au gaspillage. En effet, ces richesses sont usités avec une insolence dilapitatoire qui frustre le bon sens et la communauté toute entière. Or comme le dit Locke, " Dieu n'a rien crée pour qu'on le gaspille". D'où ce appel raisonné à nous ressaisir. La fanfaronnade à travers le gaspillage n'est d'aucune utilité.

Je clos ainsi mon propos, sans toutefois satisfaire à l'appel final habituel car il faut souvent sortir de soi pour être autre que soi, satisfaire au processus de déploiement hégélien qui à travers la négation de la négation se reconstruit de la négation et de l'affirmation.


_________________
Seule la doze paie !
http://ledozophilosophique.netne.net

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum