FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE
PENSÉE DE LA SEMAINE


« L'homme courageux surmonte la peur en la provoquant chez les autres. »


Julien Freund,Qu'est-ce que la politique
FORUM DU DOZO PHILOSOPHIQUE

Forum ivoirien dédié aux sujets de philosophie

Le dynamisme interne de ce forum nécessite que vous y postiez des messages. Ne manquez pas de le faire au quotidien. Merci !

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

ledozo


Admin
L'IMPORTANCE DU PHILOSOPHE DANS LA SOCIÉTÉ


C'est le plus grand bien qui puisse être dans un État que d'avoir de vrais philosophes. Et outre cela que pour chaque homme en particulier, il n'est pas seulement utile de vivre avec ceux qui s'appliquent à cette étude, mais qu'il est incomparablement meilleur de s'y appliquer soi-même; comme sans doute il vaut beaucoup mieux se servir de ses propres yeux pour se conduire, et jouir par même moyen de la beauté des couleurs et de la lumière, que non pas de les avoir fermés et suivre la conduite d'un autre; mais ce dernier est encore meilleur que de les tenir fermés et n'avoir que soi pour se conduire. Or, c'est proprement avoir les yeux fermés, sans tâcher jamais de les ouvrir, que de vivre sans philosopher.

DESCARTES, (Principe de la philosophie)in postface de la Nouvelle anthologie philosophique, Tours, Hachette, 1983, p.440.

Ce texte est de Réné Descartes, illustre philosophe français du XVIIème. Dans ce bout de texte extrait des Principes de la philosophie, Descartes met en exergue l'importance des philosophes dans la société, il montre l'utilité de vivre avec ces derniers et mieux, la nécessité qu'il y a pour tous de s'adonner à l'exercice des philosophe c'est-à-dire à la philosophie. C'est encore là le vieux débat sur l'utilité de la philosophie dira t-on allégrement.

Certes, le débat est vieux, mais il n'a point été jaunie par les années car il se trouve toujours des personnes qui pensent que la philosophie est inutile. En premier lieu, le sens commun (ce qui m'a foi est compréhensible), ensuite les intellectuels en devenirs (élèves et étudiants) et enfin certains intellectuels englués dans les préjugés du sens commun. C'est ainsi que lorsque une personne affirme être en philosophie, on la perçoit comme une sorte extra-terrestre égaré sur terre, un maître spéculateur qui prend plaisir à s'embourber dans le non-concret,dans l'inutile. D'où la nécessité d'évoquer à nouveau ou du moins, de porter à la réminiscence, au ressouvenir de nos contemporains l'utilité plus que manifeste de la philosophie.

C'est pourquoi, abreuvons nous au pied de la sagesse cartésienne, ressassons et écoutons ses propos multi-séculier: " C'est le plus grand bien qui puisse être dans un État que d'avoir de vrais philosophes.C'est proprement avoir les yeux fermés, ans tâcher jamais de les ouvrir, que de vivre sans philosopher ". Et voilà, point n'est besoin encore d'ouvrir le débat en ses particularités qui ne sont sont que préjugés et méconnaissance. Tout est dit.

Celui qui s'imagine que toute spéculation est inutile se fourvoie lui-même car c'est de là que les métiers et les arts tirent leur suc. Rien de matérielle, plus, rien d'humain ne s'est fondé sans une assise théorique, alors arrêtons le procès de l'inutile à l'encontre de la philosophie.


_________________
Seule la doze paie !
http://ledozophilosophique.netne.net

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum